28 09 2016

Matériel agricole, agriculture et élevage : les dernières actus !


L’interdiction du MON810 reste fragile en France.

Par

|

29 mai 2012

|

Catégorie :

L’interdiction du MON810 reste fragile en France.

Entre les attaques successives et l’avis négatif de l’autorité européenne, l’interdiction française de produire du maïs MON810 reste très fragile.

Depuis le 16 mars 2012, le maïs transgénique de monsanto est interdit à la vente et au semis en France. Moratoire de Bruno le Maire, ancien ministre de l’agriculture, les actuels ministre et président de la république comptent bien poursuivre l’action. Cependant, la chose n’est pas aisée. En effet, le conseil européen ne semble pas du même avis que la France et ne voit aucune raison d’interdire le maïs génétiquement modifié. La EFSA ajoute qu’au vu des études qu’elle a réalisé, il n’y a aucune preuve d’une atteinte sur la santé humaine et l’environnement qui justifie une mesure d’urgence comme celle ci. Le sujet reste très controversé entre pro-ogm et anti-ogm. Lorsqu’une étude montre ses dégâts sur la santé et l’environnement, une autre sort peu après prouvant l’inverse.

Depuis sa mise en place, le moratoire a reçu deux attaques. Récemment, deux maïsculteurs ont déposé un recours au conseil d’état, expliquant que ce moratoire portait un préjudice économique à leur exploitation. Ils ont été déboutés. Cependant, un second est encore en cours de jugement, déposé par l’Agpm, l’Union française des semenciers et la Fédération nationale de la production de semences de maïs et de sorgho. Le verdict tombera d’ici le 29 juin.

Si les anti-ogm ont peur de voir disparaitre le moratoire, ce n’est pas pour rien. En effet, en 2011, la même interdiction avait été jugée illégale par la Cour de justice de l’Union européenne, et elle avait été retirée. Le gouvernement reprenant des arguments quasi similaires pour se défendre, cette peur n’est pas insensée.

« Nous ferons tout pour maintenir le moratoire sur le maïs MON 810 », a déclaré Stéphane Le Foll. Ce n’est pas pour autant que le ministre est contre la recherche génétique. Il indique qu’elle peut avoir un réel intérêt dans l’avenir et « présente beaucoup d’avantages ». Le ministre marche sur des œufs, le sujet reste très piège.

Partagez l'info !

Articles sur le même sujet :

Salon « Terres en Fête » : un succès malgré la pluie
Beiser Environnement sera présent au salon SPACE, le Salon international de la production animale
Nouvel arrêté pour limiter l’usage de l’eau en milieu agricole

Auteur de cet article :

Beiser Environnement

Beiser est une entreprise familiale alsacienne, n°1 français de la vente de matériel agricole par téléphone. Nous proposons du matériel agricole sur notre site de vente de matériel agricole et d'élevage. Bonne lecture !

Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>